Les pronoms personnels directs.

Le verbe au présent de l’indicatif.

Mi on bel péyi
(Quel beau pays !)
Célimène :
Voila, nous sommes en Guadeloupe. Comment est la Guadeloupe ?
Mi, nou en Gwadloup. Ki jen Gwadloup-la yé ?

Rosalie :
Le soleil brille (chauffe beaucoup). Je n’ai pas froid, il fait très chaud
Soley-la ka bryé (chofé on lo). An pa fwèt, ka fé cho on lo.

Célimène :
Cette île est un petit paradis. Elle a de belles plages
Lil-la-sa sé an ti paradi. I tini bel plaj.

Rosalie :
Ici on parle créole. Le guadeloupéen aime les plats épicés, le punch et danse la biguine
Isi moun ka palé kréyol. Moun Gwadloup émé bon zépis, yo émé decolaj a yo (ti punch) é yo émé zouké

Célimène :
Ils ont tout le temps. Ils ne sont pas jamais pressés et encore moins stressés
Yo ni tou tan a yo, yo pa jen presé é yo pa émé strésé kó a yo.

Rosalie :
Je suis à la plage. J’ai beaucoup d’amis et je me baigne souvent Rosalie :
Mwen si plaj-la. Mwen ni onlo zami é an ka souvan pran on ti ben la mè.

Célimène :
Tu es en vacances, tu visites l’île et tu apprends le créole.
Ou en vakans, ou ka visité lil-la é ou ka apwan palé kréyol.

Rosalie :
Vous apprenez le créole. Voulez vous d’autres leçons ? Il y en aura d’autres après celle la. Rosalie :
Zo ka apwan kréyol. Es zo vlé dot lison? Tini dot lison aprè ta-la

Grammaire

Les pronoms personnels directs et indirect

mwen, an Ou i li
je, me, moi tu, te, toi il, elle, lui, le, la

nou vou zó, zót yo
nous vous ils, elles

Mwen, an : tous les deux signifie « je » et s’utilise indifféremment. ex Mwen ka mangè é an ka bwè yen ki dlo – je mange et je ne bois que de l’eau

Ou : Ou, ou ka zouké – toi, tu danses

I : pour il ou elle ex I ka vini – il vient. Pour insister sur le elle on utilise « manzèl » ex Sé manzèl ja mayé – elles sont déjà mariées.

Nou : exemple Nou ka aprann kréyol – nous apprenons le créole

Vou pour le vouvoiement ex vou émé zouké, vous aimez danser

Zó : pronom personnel sujet, se place en début de la phrase quand on s’adresse à plusieurs personnes ex Zo ka mangé – vous mangez
Zót : complément d’objet, se place en fin de phrase quand on s’adresse à plusieurs personnes ex Moin émé zot, je vous aime

Yo : Yo ka mangé bouden – ils mangent du boudin

Les pronoms personnels directs et indirect

mwen, an Ou i li
je, me, moi tu, te, toi il, elle, lui, le, la

nou vou zó, zót yo
nous vous ils, elles

Mwen, an : tous les deux signifie « je » et s’utilise indifféremment. ex Mwen ka mangè é an ka bwè yen ki dlo – je mange et je ne bois que de l’eau

Ou : Ou, ou ka zouké – toi, tu danses

I : pour il ou elle ex I ka vini – il vient. Pour insister sur le elle on utilise « manzèl » ex Sé manzèl ja mayé – elles sont déjà mariées.

Nou : exemple Nou ka aprann kréyol – nous apprenons le créole

Vou pour le vouvoiement ex vou émé zouké, vous aimez danser

Zó : pronom personnel sujet, se place en début de la phrase quand on s’adresse à plusieurs personnes ex Zo ka mangé – vous mangez
Zót : complément d’objet, se place en fin de phrase quand on s’adresse à plusieurs personnes ex Moin émé zot, je vous aime

Yo : Yo ka mangé bouden – ils mangent du boudin

Gwada2013 329

Le présent de l’indicatif

La forme affirmative

Le présent de l’indicatif à la forme affirmative s’exprime avec la particule KA préposé devant le verbe.
Cette particule Ka marque un état permanent, souvent une habitude ou un devenir.
Ou ka mangé signifie aussi bien : tu es en train de manger, que tu mange.

  • Suivi d’un adjectif, Ka prend un aspect duratif probant, une action dans la durée, on peut dire : je suis en train de ….
    An ka mó : je suis en train de mourir
    Mwen ka mangé Je mange
    An ka mangé
    Ou ka visité Tu visites
    I ka palé kréyol Il parle le créole
    Nou ka zouké Nous dansons le Zouk
    Vou (Zo) ka bégné souvan Vous vous baignez souvent
    Yo ka émé decolage a yo Ils aiment leur apéritif

  • Le Ka disparaît à coté de verbes exprimant une action présente mais ayant débutée dans un passé très proche. Dans ce cas là, on ne peut pas dire : je suis en train de …
    I prop, I las, I malad – il est propre, il est fatigué, il est malade.
    Je vous aime ne se traduit pas par Mwen ka émé ou (signifiant à peu prés : je commence à vous aimer), mais par moin émé ou. Ce sentiment ne datant pas de la minute présente.
    Yo vini vouè zót : ils viennent vous voir (en fait, ils sont déjà là ; ils ne viennent plus).
    Yo ka vini voué zót : Ils sont en train de venir vous voir

Gwada2013 420

Verbes particuliers
Ils indiquent assez l’actualisation et la permanence pour se passer de KA

Tini (ou Ni) avoir, posséder, il y a I ni on bo soley Il y a un beau soleil
Pé Pouvoir Nou pé palé kréol Nous pouvons parler créole
Vlé Vouloir Yo vlé bégné Ils veulent se baigner
Douèt Devoir An douèt malad Je dois être malade

Le verbe être s’exprime également sans KA. Il se traduit par :
1 – Sé devant un nom, exemple : ou sé an nonm, Wozali sé an tifi ( tu es un homme, Rosalie est une petite fille).

2- Yé dans le déplacement du verbe et pour le lieu, exemple ola ou yé, sé la i yé, kouyon kon ou yé (où êtes vous ? c’est là qu’il est, bête comme tu l’es).

3- Ét pour être, exemple Pyè dwèt èt kontan, i émé èt lib, Pyè vlé èt fó (Pierre doit être content, il aime être libre, Pierre veut être fort).

4- Non traduit devant un adjectif, pour le temps, la manière ou le lieu, exemple: i malad, i midi, kisa ki peyi ‘w ? ( il est malade, il est midi, quel est ton pays ?).

La forme négative
Le présent de l’indicatif à la forme négative s’exprime avec la particule PA KA préposé devant le verbe

Mwen pa ka mangé Je ne mange pas
An pa ka mangé
Ou pa ka visité Tu ne visites pas
I pa ka palé kréyol Il ne parle pas le créole
Nou pa ka zouké Nous ne dansons pas le Zouk
Zo pa ka bégné souvan Vous ne vous baignez pas souvent
Yo pa ka émé decolage a yo Ils n’aiment pas leur apéritif

La forme interrogative
Il se forme en préposant ÉS devant le verbe au présent de l’indicatif à la forme affirmative

És mwen ka mangé ?
És an ka mangé ? Est-ce que je mange ?

Exercices

3-1 Traduire en créole
Le soleil brille et les petits oiseaux chantent

J’ai beaucoup d’amis guadeloupéens et j’apprends le créole.

Ils ont tout le temps. Ils ne sont pas stressés

3-2 Répondre aux questions suivantes
Ki lang moun ka palé en Gwadloup ?

Es i ka fè fwèt en Gwadloup ?

Ki jen Gwadloup-la yé ?

Dicton créole de la leçon

Ravèt jen ni rèson douvan poul
– littéralement: le cafard n’ a jamais raison devant la poule
– traduction: la raison du plus fort est toujours la meilleure

Ban mwen konté li ba’w

La Guadeloupe est située à 7000 km de la Métropole (France). Le voyage par avion dure 8 heures.
Le décalage horaire est de 5 heures (heure d’hiver) ou 6 heures (heure d’été).
Le climat est tropical avec 2 saisons, la saison des pluies ou hivernage de mai à novembre
et la saison sèche ou carême de décembre à avril. La température de la mer se situe entre 26° et 28°.

Aenean dapibus consectetur id dolor Sed ut Donec