Origine du créole

Le créole est apparu au cours du 17éme siècle lors de la colonisation dans des communautés principalement insulaires un peu isolées. Compte tenu des différentes langues des ethnies d’esclaves africains, le créole est devenu le moyen de communication strictement oral et simplifié entre maîtres – esclaves et esclaves – esclaves.

Zone d’implantation du créole

Le créole est parlé dans différentes régions du monde, à titre d’exemple :
Zone d’influence française :
– Réunion, île Maurice, Seychelles, Guadeloupe, Martinique, Haïti, Guyane
Zone d’influence Anglaise :
– Louisiane, Antilles anglophones, Guyana, Hawaï
Zone d’influence portugaise et espagnole :
– Colombie, Curaçao, cap Vert, Casamance, Angola
Zone d’influence hollandaise :
– Surinam

Photo 093
Gwada2013 495

Dans chaque zone, le créole est emprunt des mots de la classe dominante des maîtres (le français pour les D.O.M – T.O.M.). A ce titre on dit créole pour une multitude de patois régionaux. Même à l’intérieur de la zone d’influence française, compte tenu des insularités, les créoles ont évolués différemment. On distingue le créole guadeloupéen, martiniquais, guyanais ou réunionnais. Si dans la zone antillaise – guyanaise les créoles sont proches, ils sont toutefois très différents des créoles réunionnais ou mauriciens et sans comparaison avec les créoles des zones d’influence portugaise/espagnole.

Créole langue ou dialecte ?

Une langue s’écrit selon des conventions grammaticales. Le créole est avant tout un dialecte parlé. Les esclaves ne savaient pas écrire compte tenu de l’interdiction qui leur était faite d’écrire.

Écrire le créole

Pour l’apprentissage du créole aux non natifs (francophone), il a été nécessaire de codifier les règles d’écriture du créole. Cette codification porte sur la phonétique des sons entendus. Pour harmoniser l’écrit du créole, il a été mis en place une norme d’écriture du créole. Le créole s’écrit selon les conventions d’écriture du G.E.R.E.C reposant sur une orthographie phonétique. (Groupe d’Études et de Recherches en Espace Créolophone de l’Université des Antilles et de la Guyane).

consectetur ut venenatis eget elit. Sed dolor. amet, felis venenatis, Praesent eleifend